Les trois provinces (l’Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba) forment les “Prairies canadiennes”. On les nomme les Prairies parce que le relief est des plaines intérieures, c’est-à-dire un terrain plat ou très peu ondulé, recouvert d’herbe. Il n’y a pas de montagne et il y a peu d’arbres. Observe la photo pour le comprendre. Dans ce territoire immense, le relief et le climat varient. Sur la carte, tu peux constater que le territoire est composé aussi deux autres régions, en plus des plaines:

  • Le Bouclier canadien: Au nord du Manitoba et de la Saskatchewan, il y a la région physique du Bouclier canadien, c’est-à-dire une terre rocheuse et boisée. Il est difficile d’y faire de l’agriculture.
  • Les montagnes Rocheuses: Au sud-ouest de l’Alberta, on y trouve des collines. À la frontière de la Colombie-Britannique, il y a les montagnes Rocheuses. C’est une immense chaîne de montagnes.

Enfin, plusieurs cours d’eau, de rivières ou de lacs parcourent les trois provinces des prairies canadiennes.

L’agriculture

Les Prairies sont une des plus importantes zones de culture de céréales au monde, particulièrement le blé. Contrairement aux Basses-Terres du Saint-Laurent, les fermiers n’ont pas besoin de défricher* la forêt avant de cultiver, car les arbres sont rares dans les plaines. Par contre, le sol herbeux* est dur. Le climat est très chaud en été et très froid en hiver. C’est ce qu’on appelle un climat continental sec. La saison de culture est courte. Et, il y a un problème important dans les Prairies: il y a peu de précipitation, c’est-à-dire que ces régions ne reçoivent pas beaucoup de pluies.

L’énergie

Le sol des Prairies, particulièrement en Alberta, est riche en charbon, en pétrole et en gaz naturel. En 1905, certaines de ces ressources étaient exploitées, mais pas toutes. Le charbon était utilisé depuis plusieurs années. De nombreuses mines fournissaient du charbon, entre autres pour les chemins de fer. Pour le gaz naturel, c’était une période d’exploration, mais il n’était pas encore exploité. Pour le pétrole, même s’il est important dans l’économie de l’Alberta aujourd’hui, il a commencé à être exploité après les années 1940.

* défricher: couper les arbres, enlever les souches et les pierres pour faire de l’agriculture
* herbeux: endroit où poussent des herbes

Piste d’enseignement FLS :
– utilisation du pronom “y” comme mot substitut

Auteur : Service national du Récit de l’univers social

Anglais if available (si disponible)