En 1905, la majorité des habitants des prairies travaillaient sur une ferme ou un ranch, mais pas tous. Certains colons travaillaient aussi dans les camps de bûcherons ou les chantiers de construction ferroviaire* pour gagner un peu d’argent afin de mieux s’établir.

Mais, une société a besoin d’autres activités économiques pour fonctionner et se développer. Les commerces, par exemple, fournissaient les différents services nécessaires aux colons et aux éleveurs. On retrouvait d’abord le magasin général, c’est-à-dire un magasin où l’on pouvait acheter plusieurs aliments et objets. C’était un endroit incontournable pour se procurer ce que la terre ne pouvait pas produire. Il y avait aussi le bureau de poste. Il permettait aux gens d’une communauté de rester en contact avec les gens qui habitaient dans une autre ville. Par exemple, ils pouvaient écrire des lettres à leur famille restée au loin, ou recevoir les achats commandés par catalogue*. Ensuite, plusieurs commerces et industries s’ajoutaient: le moulin à scie*, la forge ou la banque par exemple.

Aussi, plusieurs industries se développaient dans les Prairies pour faciliter l’élevage et l’agriculture. Il y avait les abattoirs et les tanneries*, près des ranchs et les moulins à farine et les élévateurs à grains, près des fermes.

Les Prairies étaient moins industrialisées que le Québec et l’Ontario. Ces deux provinces fournissaient en effet beaucoup de biens de consommation aux colons des Prairies, grâce au réseau de chemins de fer. Winnipeg était le centre manufacturier le plus important des Prairies. L’industrie ferroviaire* y employait beaucoup de travailleurs.

* ferroviaire : en lien avec le chemin de fer
* catalogue : livre dans lequel on présente des objets à vendre 
* tannerie : endroit où l’on prépare les peaux d’animaux pour en faire du cuir
* moulin à scie : machine pour fendre (couper dans le sens de la longueur) des troncs d’arbre

Piste d’enseignement FLS
– utiliser les connaissances de sa langue maternelle pour trouver la signification d’un mot (ex: catalogue, forge, manufacturier…)

Auteur : Service national du Récit de l’univers social

Anglais if available (si disponible)