En 1980, la population du Québec est de 6 568 000 personnes. La croissance démographique a beaucoup ralenti depuis les dernières années. Le taux de natalité aussi a diminué depuis 1960. La population du Québec augmente moins vite que la population du reste du Canada. Parce qu’il y a moins de naissances, l’immigration devient la principale source d’augmentation de la population. Il y a une plus grande diversité de cultures avec l’arrivée d’immigrants.

L’immigration
Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en 1945, le nombre de personnes d’origine britannique a diminué de moitié, mais le nombre de personnes de diverses origines a augmenté. À partir de 1945, différentes vagues d’immigration ont transformé le portrait de la population du Québec. En 1980, la population est composée de 80 % de personnes d’origine française, de 8 % de personnes d’origine britannique et de 12 % de personnes d’autres origines. Les Italiens sont le groupe ethnique le plus nombreux. Plusieurs Italiens sont arrivés dans les années 1950 et 1960. Pendant les années 1980, les immigrants arrivent de différents pays comme le Liban, Haïti, la France, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Viêt Nam. Quand les immigrants arrivent, ils s’installent surtout dans les grandes villes comme Montréal.

L’arrivée des banlieues
Environ 80% des Québécois choisissent de vivre en ville. Plusieurs personnes s’installent dans de petites villes près des grands centres comme Montréal et Québec. On appelle ces petites villes des banlieues. Les gens des banlieues peuvent aller travailler dans une grande ville, mais vivre dans de petites villes. Pour aller au travail, ils ont besoin d’une voiture. Dès le début des années 1960, ils achètent de plus en plus de voitures et ils construisent plusieurs routes et autoroutes.

L’effet Baby-booms
En 1980, les baby-boomers sont devenus des adultes. Ils occupent la majorité des emplois au Québec. La génération des baby-boomers est plus nombreuse que les générations nées avant et après. La société s’adapte généralement aux besoins de cette génération. Par exemple, entre 1961 et 1968, le système d’éducation a été modifié pour faciliter l’accès à l’école. C’était les années où les baby-boomers avaient l’âge d’aller à l’école.

*croissance démographique: augmentation d’une population qui vit sur un territoire
*taux de natalité: nombre de personnes qui naissent
*immigration: phénomène quand plusieurs personnes s’installent dans un nouveau pays
*immigrant: personne qui vient d’un autre pays (RECITUS)
*banlieue: petite ville située près d’une grande ville
*baby-boomers: nom donné aux personnes nées entre 1946 et 1966. C’est une période où il y a eu beaucoup de naissances au Québec.

Capsule d’enseignement FLS:
– Utilisation de la virgule (énumération)

Auteur: Alexandre Lanoix

Anglais if available (si disponible)