En 1980, de plus en plus d’entreprises québécoises ont du succès, tant au Québec qu’au Canada et dans le reste du monde. Cette situation marque un changement avec 1905 où les entrepreneurs québécois étaient rares. Parmi les entreprises québécoises les plus importantes, on retrouve Bombardier, Quebecor, les pharmacies Jean Coutu, Power corporation et Steinberg. Et c’est que le début! Dans les années suivantes, d’autres entreprises, comme le Cirque du Soleil, s’ajoutent à la liste des entreprises québécoises reconnues à travers le monde.

Steinberg
En 1980, la chaîne de magasins d’alimentation Steinberg est la plus populaire du Québec. Elle possède plus de 300 épiceries à travers le Québec, l’Ontario et le Nouveau-Brunswick. Il y a un magasin Steinberg dans tous les quartiers de la ville de Montréal. L’entreprise est si populaire que les gens disent souvent: « Je vais faire mon Steinberg » en voulant dire qu’ils vont faire leur épicerie.

Bombardier
En 1980, Bombardier est déjà reconnue mondialement pour la fabrication des motoneiges de marque Ski-Doo. Les motoneiges ont été inventées en 1959 par Joseph-Armand Bombardier qui est le créateur de la compagnie Bombardier. Depuis quelques années, l’entreprise fabrique aussi des trains. Elle est en voie de devenir le plus important constructeur de wagons au monde. Au cours des années 1980, Bombardier achète plusieurs usines à travers le monde et se lance dans la fabrication d’avions.

Pharmacies Jean Coutu
En 1980, le groupe Jean Coutu compte une soixantaine de pharmacies au Québec et au Nouveau-Brunswick. L’entreprise a créé des magasins à grande surface qui offrent des produits et des services pharmaceutiques à bas prix. Grâce à ce concept innovateur, le Groupe Jean Coutu deviendra une des plus importantes chaînes de pharmacies en Amérique du Nord.

Les effets sur l’économie québécoise
L’apparition des grandes entreprises québécoises permet d’abord de franciser l’économie parce que plusieurs d’entre elles sont contrôlées par des francophones. Cela permet également à l’économie du Québec d’être moins dépendante des entreprises canadiennes anglaises et étasuniennes. Maintenant, ce sont de plus en plus les grandes entreprises québécoises qui stimulent l’économie.

*épicerie: magasin où l’on vend des aliments
*faire leur épicerie: aller au magasin pour acheter de la nourriture
*franciser: rendre quelque chose plus francophone, utiliser davantage le français

Auteur: Alexandre Lanoix

Anglais if available (si disponible)