En 1980, l’État est très actif dans l’économie et dans la société québécoise en général. Ce n’était pas le cas en 1905. Le gouvernement ne s’impliquait pas beaucoup dans l’économie du Québec. Les entreprises privées faisaient progresser l’économie de la province. L’Église s’occupait des pauvres et des malades. En 1980, c’est différent. Le gouvernement québécois gère une quinzaine de sociétés d’État. Elles sont actives dans divers domaines comme l’hydroélectricité, les loteries, l’exploitation minière et le développement économique.

L’État-providence
En intervenant de plus en plus dans la société, l’État québécois devient ce qu’on appelle un « État-providence ». Il offre des services de santé et d’éducation aux citoyens. Un État-providence intervient aussi dans l’économie en aidant les entreprises en difficulté et les petites entreprises. Pour gérer ces nouvelles tâches, le gouvernement du Québec a créé plusieurs nouveaux ministères qui s’occupent chacun de leur domaine, comme les ministères de l’Environnement, de l’Éducation, de l’Immigration et du Développement culturel par exemple. Plusieurs personnes travaillent pour ces ministères. À la fin des années 1960, on estime que 16,6 % de la main-d’œuvre du Québec travaille de près ou de loin pour le gouvernement.

Santé et éducation
À partir des années 1960, l’État québécois devient le principal dirigeant en santé et en éducation. Il crée d’abord l’assurance-hospitalisation, pour donner accès à tous les Québécois à des soins de santé gratuits dans les hôpitaux. Il prend aussi le contrôle des hôpitaux du Québec qui étaient administrés par l’Église. Puis, il crée le ministère de l’Éducation en 1964. Il prend le contrôle des écoles et collèges du Québec, qui étaient aussi administrés par l’Église jusqu’à cette époque.

Développement économique
L’État québécois veut également stimuler l’économie québécoise par plusieurs mesures. D’abord, il nationalise l’électricité en 1962. Cela permet de rendre l’électricité disponible à tous les citoyens à un prix raisonnable. Hydro-Québec devient la plus grande entreprise du Québec. Puis, il crée deux organismes pour stimuler l’économie en investissant de l’argent dans les entreprises québécoises: la Caisse de dépôt et placement et la Société Générale de financement (SGF).

*nationaliser: transférer à l’État le contrôle d’une activité d’une entreprise privée, rendre national (public)

Capsule d’enseignement en FLS:
– Type de phrase: phrase négative
– Temps de verbe: imparfait

Auteur: Alexandre Lanoix

Anglais if available (si disponible)