En 1980, l’automobile est présente partout au Québec. La multiplication des voitures depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale a changé complètement le paysage. Il y a de nouvelles routes, de nouveaux ponts et des autoroutes. L’automobile apporte aussi des changements importants dans l’industrie du transport. Le camion fait maintenant concurrence au train.

L’automobile
Après la Deuxième Guerre mondiale, peu de Québécois possèdent une automobile. Ensuite, la situation change rapidement. Le nombre de voitures au Québec passe d’environ 171 000 en 1945 à 2 548 000 en 1980. Le gouvernement doit donc construire des autoroutes pour faciliter la circulation automobile. Il construit des autoroutes, comme la Métropolitaine, l’Autoroute de l’Outaouais et l’Autoroute Henri-IV. Plusieurs ponts sont aussi construits, comme le pont Champlain à Montréal en 1962 et le pont Pierre-Laporte à Québec en 1970. Le gouvernement doit élargir et paver les routes de campagne. L’automobile devient rapidement le mode de transport préféré des Québécois. Cela a pour conséquence d’engorger le réseau routier, surtout dans la région de Montréal.

Le transport commercial
Le camion occupe une place de plus en plus importante dans le transport des marchandises. Sur de courtes distances, il est plus rapide et plus pratique que le chemin de fer. Pour cette raison, il est de plus en plus utilisé et il devient le principal moyen de transport commercial. Par contre, le train reste important puisqu’il est le meilleur moyen de transporter des matières premières comme le minerai de fer, le bois et les pâtes et papiers, surtout en région éloignée.

Les conséquences sur l’environnement
Aujourd’hui, on réalise mieux que l’utilisation de l’automobile cause des problèmes à l’environnement. Plusieurs Québécois vivent en banlieue, c’est-à-dire qu’ils vivent assez loin de leur travail, et ils doivent parcourir de grandes distances chaque jour pour aller travailler. Les changements climatiques sont causés par les gaz à effet de serre qui sont émis entre autres par les automobiles. Ces changements climatiques remettent en question le choix de l’utilisation importante de la voiture. Le gouvernement et les organismes environnementaux tentent de plus en plus de convaincre la population d’utiliser le transport en commun ou de faire du covoiturage pour diminuer la production de gaz à effet de serre.

*paver: mettre de l’asphalte sur les routes
*engorger: bloquer (avoir trop de voitures au même endroit)
*transport en commun: moyen de transport qui permet de transporter plusieurs personnes en même temps (ex: autobus, train, métro…)
*covoiturage: deux personnes qui embarquent dans la même voiture pour aller à un endroit

Capsule d’enseignement du FLS:
– Vocabulaire: adverbe (complètement, rapidement)

Auteur: Alexandre Lanoix

Anglais if available (si disponible)