Bonjour, mon nom est Jean-Guy. Je suis producteur agricole dans la région de Saint-Hyacinthe. J’ai une grande terre et ma production est bonne. Le métier de producteur agricole n’est pas facile. Plusieurs producteurs de la région ont vendu leur terre pour déménager en ville ces dernières années.

Une monoculture
Sur ma terre, je cultive seulement du maïs. Je le vends à des cultivateurs pour nourrir leur troupeau. Chaque ferme a sa spécialité. Maintenant, l’agriculture et l’élevage d’animaux ne sont plus uniquement des façons de nourrir notre famille et de vendre le surplus au marché. Déjà en 1905, les fermes commençaient à se spécialiser. C’est en 1980 que la monoculture est la norme. La plupart des agriculteurs de ma région font de l’élevage. Le porc, la volaille et le bœuf sont les types d’élevage les plus répandus. Le type d’élevage le plus important au Québec est la production laitière.

L’innovation et la technologie au service de l’agriculture
Dans les années 1960, c’est à l’époque où j’ai pris possession de la terre. Le gouvernement a créé des programmes pour nous aider à améliorer la production. Avec l’aide de ces programmes, j’ai acheté de la machinerie. J’ai commencé à utiliser des engrais et des pesticides chimiques. J’ai modernisé la ferme et je l’ai convertie à la culture du maïs. Je pratique maintenant la monoculture. Ma terre est beaucoup plus rentable depuis ce temps.

La protection du territoire agricole
En 1978, le gouvernement du Québec a adopté une loi pour protéger les terres agricoles contre l’expansion des villes. Cette loi était nécessaire parce que l’on construisait de plus en plus de maisons sur les terres agricoles. Grâce à cette loi, certaines terres sont réservées pour les zones agricoles permanentes et ne peuvent être utilisées pour autre chose que l’agriculture.

*monoculture: cultiver une seule plante
*rentable: qui donne beaucoup d’argent

Capsule d’enseignement du FLS:
– Structure d’un texte au “je”
– Type de phrase: phrase négative
– Utilisation du pluriel dans le groupe du nom
– Mot de substitution: article “le” (ex: je le vends)
– Vocabulaire: comparatif (la plupart de, de plus en plus)

Auteur: Alexandre Lanoix

Anglais if available (si disponible)