En 1980, les Québécois pratiquent de moins en moins la pratique religieuse. Ils ne voient plus la religion de la même façon. Environ 45% des Québécois fréquentent l’église en 1980 alors qu’ils étaient environ 85% en 1960. Le rôle joué par l’Église dans la société change beaucoup.

Les églises se vident
Dans les mêmes années, la plupart des Québécois changent leurs pratiques religieuses. La plupart des Québécois sont encore catholiques. Plusieurs arrêtent la pratique traditionnelle de la religion et ils pratiquent la religion différemment. Ils ne vont plus à l’église chaque semaine et ils ne vont plus voir le prêtre.

Les fêtes religieuses
Les Québécois célèbrent toujours les fêtes religieuses comme Noël et Pâques. Ces fêtes ne signifient plus la même chose qu’avant. Maintenant, les fêtes sont des occasions pour se réunir en famille. La fête de Noël est de plus en plus commerciale, c’est-à-dire que c’est une occasion d’échanger des cadeaux. Ce n’est plus pour célébrer la naissance de Jésus. On conserve plusieurs symboles religieux, mais leur signification a beaucoup changé en quelques années seulement.

Capsule d’enseignement en FLS:
– Vocabulaire: comparatifs (de moins en moins, la plupart des, de plus en plus)
– Adverbe (différemment)

Auteur: Alexandre Lanoix

Anglais (If available)