Situation : Pour les patrons, qui a le plus de valeur entre le bûcheron ou le cheval ? Pourquoi ?

« Le gérant d’une Compagnie de la Côte-Nord nous a avoué que la mort d’un cheval était pire pour sa Compagnie que celle d’un homme. Il ne coûtait presque rien pour remplacer un employé, tandis qu’il fallait payer cher pour remplacer le cheval. Le cheval est donc devenu très important. Sur la Côte-Nord, le cheval est l’être le plus considéré* du chantier. On calcule toutes les dépenses en fonction du coût d’un cheval. Un cheval d’un chantier doit produire une quantité de mille pieds de bois et ce montant multiplié par le nombre de chevaux égale la production de la saison. »

* considéré : respecté, important

Piste d’enseignement FLS :

– formation des adverbe en _ment

Source de l’extrait : L.-P. Côté, L’Esclavage au royaume du Saguenay: dépouillés, exploités, esclaves dans notre propre province : un monument à la honte du régime. s.n., 1926.  Document qui se retrouve sur le site Les classiques des sciences sociales, http://classiques.uqac.ca/collection_histoire_SLSJ/cote_lp/cote_lp.html

Anglais if available (si disponible)