« Dernier appel, le train va partir! ». Au Québec, le premier chemin de fer a été inauguré* sur l’île de Montréal en 1847. En 1896, il y avait déjà 5 400 kilomètres de voies ferrées dans la province de Québec. Avec les années, de nouvelles voies apparaissaient. Elles reliaient ainsi l’ensemble du Québec et aussi tout le Canada d’un océan à l’autre.

Se déplacer

L’arrivée des chemins de fer a réglé certains problèmes dans le transport. Par exemple, les chemins étaient mauvais état. Cela rendait difficiles les déplacements en voiture ou à cheval. Les voies navigables (ex: le fleuve et les rivières) étaient gelées l’hiver et elles n’étaient pas toujours facilement accessibles. Toutefois, avec le développement du réseau ferroviaire, les gens pouvaient se déplacer rapidement, été comme hiver.

Commercer

Le chemin de fer a permis à l’économie du Québec de se développer. Il facilitait le transport de marchandises sur de longues distances. Ils allaient en direction de l’Ouest et des États-Unis. Le transport par train favorisait aussi le développement des exportations* minières et agricoles (produits laitiers, céréales, etc.). Le chemin de fer ne servait pas uniquement au commerce. Il y avait aussi des trains de voyage vers Charlevoix ou les Laurentides pour aller découvrir d’autres régions.

Le savais-tu?

Pendant l’hiver, les cultivateurs, qui possédaient des forêts près du chemin de fer, coupaient des billots* de bois. Ils les cordent* le long de la voie ferrée. Les trains à vapeur utilisaient ainsi le bois tout au long de leur parcours.

* inaugurer: débuter officiellement quelque chose
* exportation: vente de produits à d’autres pays (RECITUS)
* billot: tronc d’arbre coupé 
* corder: empiler du bois

Auteur :  Service national du Récit de l’univers social

 

Author: Service national du Récit de l’univers social

Anglais (If available)