Situation: Éva Circé-Côté a été une des grandes militantes féministes au Québec. Elle a fondé en 1903 la première bibliothèque publique de la ville de Montréal. Circé-Côté a aussi longtemps contribué à un journal syndical. Elle était obligée d’utiliser un pseudonyme* masculin pour pouvoir publier ses articles. L’extrait ci-dessous est l’un de ceux-là. Selon Circé-Côté, pourquoi les femmes devaient-elles avoir le même salaire que les hommes?

« Les femmes font un travail aussi pénible que les hommes. Pourquoi ne seraient-elles pas aussi bien rémunérées*? La question féministe est devenue une question économique. Aujourd’hui, la femme ne demande plus le droit au travail, parce qu’elle travaille déjà. Et on pense qu’elle demandera le droit au repos. Mais ce qu’elle doit exiger, c’est le même salaire que l’homme pour le même travail. Une chose certaine, c’est que les femmes ne sont pas mieux payées qu’autrefois et elles gagnent toujours moins que les hommes, même s’il y a plus de femmes au travail.

[…]

Pourquoi ces salaires inégaux si les travailleurs font le même travail? Ces injustices doivent être entendues par ceux qui s’intéressent au développement économique de la femme. Quand le travail n’est pas exactement le même, il est normal que le salaire ne le soit pas. Mais, lorsque le travail de la femme est aussi long, aussi pénible, aussi productif que celui de l’homme, pourquoi ne seraient-elles pas aussi bien rémunérées* que les hommes? »

* pseudonyme : faux nom que l’on choisit pour cacher son identité
* rémunéré : payé

Piste d’enseignement FLS :
– préfixe (dis- dans disproportion)
– formulation d’une question (inversion du pronom et verbe)
– formation du pluriel avec la terminaison -aux (ex: inégaux)

Source de l’extrait : Éva Circé-Côté, «Travail égal – salaire égal», Le Monde ouvrier, 25 août 1917. p. 1.

Anglais if available (si disponible)