Texte écrit par Pehr Kalm, naturaliste* suédois, en 1749.

extrait : « Le vendredi et le samedi, on s’abstient de viande, suivant les rêglements de l’église Catholique Romaine, ce qui ne veut pas dire qu’on se laisse mourir de faim. Ce jour-là, on se fait bouillir toutes sortes d’herbes culinaires et de fruits, on sert du lait, du poisson, des œufs apprêtés de différentes manières. Le concombre coupé en tranches et mangé avec de la crème est un mets excellent. (…) Le melon est en abondance ici et on l’offre toujours avec du sucre, mais non le vin ou l’eau-de-vie. »

adaptation : le vendredi et le samedi, on ne mange pas de viande pour suivre les règles de l’église catholique romaine. Cependant, on ne meurt pas de faim ces journées-là. On fait bouillir* des herbes et des fruits. On boit du lait, on mange du poisson et des oeufs préparés de différentes manières. Le concombre est coupé et mangé avec de la crème. C’est délicieux. Il y a beaucoup de melon. Il est mangé avec du sucre. Par contre, les gens ne boivent pas de vin ni d’eau-de-vie (alcool très fort). 

* naturaliste : scientifique qui écrit des textes réalistes. 
* bouillir : cuire dans l’eau. 

 

Auteur:  Extrait de Pehr Kalm

 

Anglais (If available)