En Nouvelle-France, les hivers étaient longs et ennuyants. De plus, les congés étaient parfaits pour organiser des fêtes. Les gens s’amusaient de plusieurs façons. 

Chez les riches, les bals étaient des fêtes dansantes pour montrer leurs plus beaux vêtements. Les femmes portaient de grandes robes avec de la dentelle et des rubans. Certaines personnes (des hommes et des femmes) portaient des perruques ou mettaient de la poudre blanche dans leurs cheveux. Les gens organisaient des festins où ils mangeaient de la nourriture rare et chère.

Mme Bégon était reconnue pour ses bals toujours réussis. Les gens pouvaient suivre des cours de danse ou de musique avec des maîtres. Les maîtres de danse suivaient ce qui était à la mode à Paris.

Les gens importants de Nouvelle-France et de France s’intéressaient beaucoup à la mode. En effet, elle permettait de connaître l’importance des gens. 

Auteur: Service national du Récit de l’univers social

 

Voir aussi – Traces du passé:

Anglais (If available)