La terre était difficile à défricher, les étés étaient courts et les hivers étaient froids. Les habitants de la Nouvelle-France arrivaient à se nourrir en cultivant du blé et des légumes. Ils ont aussi découvert de nouveaux légumes comme le maïs, la courge et les haricots. 

La chasse et la pêche

Grâce à la chasse et à la pêche, tout le monde avait assez de viande et de poissons. Il y avait aussi des animaux sauvages comme l’orignal, le castor ou l’ours dans les forêts autour des établissements. Dans le golfe du Saint-Laurent et dans l’Acadie, les gens pêchaient beaucoup. C’était surtout de la morue. 

Les nouveaux aliments d’Amérique

Les Amérindiens ont fait découvrir plusieurs nouveaux aliments aux colons français comme des légumes (courge, maïs et haricot), de la viande (orignal, castor et ours) et de l’eau d’érable. C’était une eau sucrée qu’ils aimaient beaucoup. Tous ces aliments permettaient aux habitants d’avoir une alimentation plus variée qu’en France. 

* défricher : préparer la terre pour construire ou pour la cultiver.

Auteur: Alexandre Lanoix

Voir aussi – Traces du passé :  

Anglais (If available)