La vie était difficile pour les colons en 1645. Il fallait construire, défricher*, s’adapter au climat rude et survivre aux attaques des Iroquoiens.

Les amis de mes ennemis sont mes ennemis!

Quand les Français se sont installés dans la vallée du Saint-Laurent, les Iroquois n’étaient pas en guerre contre les eux. Ces Amérindiens étaient en guerre contre les Algonquiens, les Montagnais et les Hurons. Les Iroquois voulaient protéger leur territoire de chasse et être présents pour faire du commerce. Les Français sont devenus les ennemis des Iroquois parce qu’ils étaient amis avec les nations ennemis des Iroquois.

La peur dans la colonie

Les forts de Ville-Marie et de Trois-Rivières étaient souvent attaqués par les Iroquois. Donc, il y avait de nombreux mors. Alors, les habitants avaient peur d’aller cultiver leurs champs. Afin de se protéger, ils y allaient en groupe; certains étaient armés et d’autres travaillaient. Heureusement, il y avait des périodes de paix. Ces périodes de trêve* ont permis à la colonie de se développer. 

Mais comment ces guerres se sont-elles terminées ? Tu trouveras la réponse en lisant la fiche sur la Grande paix de Montréal.

Author: Service national du Récit de l’univers social

* défricher: enlever les arbres sur un terrain pour construire ou faire de l’agriculture.
* trêve : pause dans la guerre.

Voir aussi – Traces du passé :  

Et aussi:

Anglais if available (si disponible)