En 1645, les trois établissements les plus importants de la Nouvelle-France était Québec (fondé en 1608), Trois-Rivières (fondé en 1634) et Ville-Marie (aujourd’hui, Montréal, fondé en 1642). Le territoire de la Nouvelle-France était grand, mais presque tout le monde se retrouvait dans ces trois établissements. Ils étaient tous situés dans la vallée du Saint-Laurent.

À Québec, on a agrandi l’église et on a commencé à tracer des rues. Québec était en train de devenir un petit village. Trois-Rivières était encore un très petit poste de traite*. Montréal venait d’être fondé. Ce n’était habité que par quelques personnes, dont quelques missionnaires qui veulent convertir les Amérindiens à la religion catholique. Le premier fort* de Montréal était en construction.

Des postes de traite

En 1645, en Nouvelle-France, les endroits étaient choisis s’ils permettaient de faire du commerce de fourrures. Québec, Trois-Rivières et Ville-Marie étaient situés dans les Basses-Terres-du-Saint-Laurent, à côté des cours d’eau. Les rivières et les fleuves rendaient les déplacements en bateaux plus faciles. Les Amérindiens habitaient aussi cette région et donc on pouvait faire du commerce avec eux. De plus, la terre était fertile, ce qui était parfait pour l’agriculture. 

De petit village à grande ville

Québec, Trois-Rivières et Montréal sont des villes qui existent toujours. Que sont-elles devenues? Peux-tu dire ce qui a changé dans ces villes?

Author: Alexandre Lanoix

* poste de traite : lieu d’échange pour le commerce des fourrures.
* fort : lieu militaire protégé.

Anglais if available (si disponible)