Comment les habitants s’amusaient-ils en Nouvelle-France ? 

Premièrement, il y avait de nombreuses histoires racontées le soir près du feu. Les gens racontaient leurs exploits, leurs problèmes lors d’aventures, leurs voyages… Ensuite, il y avait aussi la musique, les chansons et la danse. Le père Le Jeune a écrit le 14 août 1636, « … on a fait danser quelques-uns de nos jeunes gens au son d’un instrument à cordes, que tenait un petit Français » (Relations des Jésuites, vol. IX, p. 268).

Dans les textes des Jésuites, on apprenait aussi qu’on avait joué du violon pendant un mariage en 1645 et qu’à Noël, on avait aussi joué de la flûte. Maisonneuve, celui qui a fondé Montréal, était un joueur de luth, un instrument qui ressemble un peu à la guitare. Enfin,il y avait aussi des pièces de théâtres jouées par les élèves des Jésuites* et des Ursulines* à Québec. 

 

* Jésuite : groupe religieux.               
* Ursuline : groupe religieux.

Auteur:  Service national du Récit de l’univers social

Voir aussi – Traces du passé :  

Anglais (If available)