La traite des fourrures était la principale activité économique de la Nouvelle-France. Beaucoup de gens pêchaient aussi la morue. Les premières personnes à venir en Nouvelle-France étaient des pêcheurs. Ils venaient proche de Terre-Neuve et revendaient ensuite leurs poissons en Europe. Ce type de pêche ne rapportait pas d’argent à la colonie puisque les poissons étaient vendus en Europe et les pêcheurs ne vivaient pas en Nouvelle-France. 

Une technique européenne

Les Amérindiens pêchaient pour se nourrir. Au contraire, les Européens pêchaient pour vendre le poisson. Ils avaient besoin de beaucoup de poissons. Pour le garder plus longtemps, le poisson était amené sur la terre, il était vidé, lavé et séché. Le poisson se gardait alors plus longtemps. Il était encore bon lorsqu’il était vendu en France un ou deux mois plus tard. 

Les établissements des Maritimes

La pêche a commencé dans la région de Terre-Neuve et de l’Île-du-Prince-Édouard et a continué au même endroit depuis tout ce temps. Sais-tu si les gens qui habitent ces endroits de nos jours pêchent encore? Reste-t-il encore du poisson après 350 ans de pêche?

Auteur:  Alexandre Lanoix

Voir aussi – Traces du passé :

 

Anglais if available (si disponible)