Mon nom est Louis Hébert. Je suis le premier agriculteur du Canada. Les récoltes nous donnent ce que ma famille et moi avons besoin pour manger. Je suis arrivé à Québec en 1617. J’étais le seul à vouloir passer toute ma vie en Nouvelle-France. En 1620, une de mes filles a eu son premier bébé. C’était le premier bébé français à naître en Nouvelle-France !

Des trucs des Amérindiens

Pour nous aider à survivre, les Amérindiens nous ont appris quelques trucs. Par exemple, nous savons que les canots en écorce sont légers et donc ils sont pratiques pour se déplacer sur les rivières. Nous utilisons aussi les raquettes pour nous déplacer sur la neige sans enfoncer. Nous utilisons aussi certains vêtements amérindiens comme les mocassins et les mitaines en peau de castor. Les restes de nos vêtements sont européens. 

Bâtir une ferme

En Nouvelle-France, tout doit être fait. Nous construisons nos maisons, nous défrichons* la terre, nous faisons pousser des fruits et des légumes. Lorsque nous économisons de l’argent, nous l’utilisons pour acheter des outil et des animaux. Ils sont nécessaires à notre ferme. C’est une vie difficile, mais nous sommes très heureux ! 

* défrichons : du verbe “défricher”, c’est-à-dire préparer la terre pour l’agriculture ou pour la construction. 

Auteur: Alexandre Lanoix

Voir aussi – Traces du passé :  

Anglais if available (si disponible)