Vers 1802, les gens s’entraidaient beaucoup. Ils aimaient aussi fêter et ils possédaient plusieurs traditions et coutumes dont la plupart n’existent plus aujourd’hui.

Le charivari était une coutume bien spéciale. Lors d’un mariage où les âges des nouveaux mariés étaient trop différents, ou qu’un veuf ou une veuve se remariait rapidement après le décès de son ou sa conjointe, les voisins du nouveau couple venaient manifester leur désapprobation. Le soir du mariage, les gens se réunissaient devant la maison des nouveaux mariés pour faire le plus de bruit possible. Au son des casseroles, grelots et cloches, ils faisaient la fête. Ils chantaient et ils dansaient très tard.

Vidéo disponible en français sur RECITUS

Il y avait aussi la fête du Mardi gras. Le soir du Mardi gras est un soir de carnaval. Les carnavaleux s’en donnent à cœur joie. Ils se costumaient de vieux vêtements recousus ensemble. Ils se promenaient en traîneau d’une maison à l’autre pour y boire, manger et danser. Par la même occasion, les carnavaleux récoltaient des provisions de nourriture pour donner aux familles plus pauvres.

Il y avait aussi la tradition de la mi-carême. Le but de la célébration était de briser les 40 jours de privation et de jeûne avant le jour de Pâques. Lors de cette fête, les hommes se déguisaient et allaient de maison en maison pour jouer des tours aux voisins.

Une belle soirée se terminait toujours par un conte ou une légende auprès du feu. Un bon conteur connaissait plusieurs histoires, qui étaient transmises de génération en génération. Il savait créer une atmosphère de peur ou de rire. Les contes mettaient souvent en scène des êtres extraordinaires tels que diables, lutins, fantômes et loups-garous. Plusieurs histoires ont même réussi à parvenir jusqu’à nous.

* désapprobation : ne pas être en accord
* carnavaleux : personne qui participe à un carnaval
* jeûne : période pendant laquelle on ne mange pas
* génération : ensemble des personnes qui ont à peu près le même âge. (recitus)
* conteur : personne qui raconte une histoire, un conte ou une légende

Auteur : Service national du Récit de l’univers social | Version originale en français

See also – Traces of the past:

Anglais if available (si disponible)