Changements au mode de vie

Le mode de vie des Autochtones changeait beaucoup. De 1818 à 1821, une épidémie de variole est apparue et plusieurs personnes en sont décédées. Plusieurs d’entre eux avaient aussi des problèmes de consommation d’alcool. Les Autochtones sédentaires adoptaient de plus en plus les coutumes des Canadiens. Par exemple, ils vivaient de moins en moins dans les maisons longues et ils construisaient des maisons canadiennes. Cela changeait la structure familiale puisqu’il n’était plus possible pour plusieurs familles de vivre ensemble dans une maison canadienne. La maison était beaucoup trop petite. Malgré ces changements, les Autochtones tenaient à certains aspects de leur mode de vie. Certains d’entre eux partaient toujours à la chasse pour plusieurs semaines chaque année.

Nouvelles activités économiques

La traite des fourrures était l’activité économique la plus importante pour les Autochtones, mais elle était en déclin. La chasse intensive avait tué beaucoup d’animaux et les fourrures se vendaient moins bien. Il devenait donc de plus en plus difficile pour les Autochtones de gagner leur vie avec la traite des fourrures. Plusieurs d’entre eux étaient dépendants des Européens pour leur survie. Ceux qui vivaient de la chasse et de la pêche étaient contraints parce que leurs territoires de chasse diminuaient. Le gouvernement destinait de plus en plus de terres à la colonisation et à la coupe de bois.

Les Autochtones s’adaptaient à cette nouvelle situation. Plusieurs d’entre eux devenaient des travailleurs forestiers ou agricoles. D’autres devenaient des employés d’entreprises comme la Compagnie de la Baie d’Hudson. Certaines communautés se lançaient également dans la fabrication d’objets artisanaux que les femmes vendaient au marché.

* épidémie : maladie contagieuse (qui s’attrape facilement) qui tue plusieurs personnes dans une région. (recitus)
* variole : maladie très contagieuse qui tue un malade sur cinq (épidémies en 1525, 1558 et 1589). (recitus)
* consommation : utilisation de biens (recitus)
* traite de fourrures : activité commerciale par laquelle les Autochtones échangent des peaux de fourrures contre des produits (couteaux, couvertures, fusils, etc.) qui viennent de France. (recitus)
* déclin : moins populaire
* colonisation : groupe de personnes (colons) qui s’établit sur un nouveau territoire. (recitus)

Auteur : Alexandre Lanoix | Version originale en français
Texte mis à jour par le Service national du RÉCIT en univers social.

See also – Traces of the past:

Anglais if available (si disponible)