Texte adapté de l’original, sous licence CC BY-NC-SA 2.5 CA]

Cueillir, chasser et pêcher

Pour survivre, les Algonquiens et les Iroquoiens pratiquaient certaines activités en commun : la cueillette, la chasse et la pêche. Ces activités étaient nécessaires pour se nourrir et pour fabriquer des vêtements et des objets.

Cultiver : une activité essentielle

Une chose était différente entre les Algonquiens et les Iroquoiens : les Iroquoiens faisaient de l’agriculture. À cause de l’agriculture, ils étaient sédentaires. Ils habitaient au même endroit. Cultiver demandait beaucoup de travail pendant le printemps, l’été et l’automne. Il fallait donc rester à côté des champs. 

L’agriculture changeait selon les nations et selon leur territoire. Le sol n’était pas aussi fertile et les animaux n’étaient pas les mêmes selon les territoires. Par exemple, les Hurons faisaient pousser plus de maïs que les Iroquoiens du Saint-Laurent qui vivaient à Stadaconé (aujourd’hui, c’est la ville de Québec). Mais une chose était certaine : les produits de l’agriculture représentaient la principale source de l’alimentation de tous les Iroquoiens.

Auteur: Service national du Récit de l’univers social
 

Regardez aussi (avec un regard critique !) cette vidéo plus ancienne du RECITUS en 2013, qui peut utiliser des textes et des images différents :


Important concepts and big ideas:

Subsistence – Subsistance
Adapt to the environment – S’adapter à l’environnement
Sustainability – Une approche durable
Resources – Ressources

Anglais if available (si disponible)