Texte adapté de l’original, sous licence CC BY-NC-SA 2.5 CA]

De bons marcheurs

Les Iroquoiens marchaient beaucoup. En effet, leurs jambes étaient leur principal moyen de transport. En 1500, il n’y avait pas de chevaux pour les aider. Afin de s’orienter, ils regardaient les éléments de la nature comme la mousse sur les arbres, le vent et les étoiles. Ils suivaient aussi les chemins dans la forêt.

Des raquettes en hiver

Afin de ne pas enfoncer dans la neige et afin de marcher plus vite, les Iroquoiens fabriquaient des raquettes. La forme des raquettes changeait un peu selon les nations. Cependant, elles ont toute le même but : se déplacer plus rapidement et plus facilement sur la neige. 

Des canots pour les nombreux cours d’eau

Que faisaient-ils lorsqu’ils devaient traverser de longues distances ? Les Amérindiens utilisaient les cours d’eau sur leur territoire. Les hommes fabriquaient des canots. Ils pouvaient donc voyager presque partout. Comme pour les raquettes, les canots changeaient un peu selon les nations. Par exemple, les Hurons utilisaient de l’écorce de bouleau alors que les Iroquoiens utilisaient de l’écorce d’orme, car il n’y avait pas de bouleau sur leur territoire. Les qualités des canots changeaient avec le matériel. Certains canots étaient plus légers ou plus lourds, plus longs ou plus courts, plus résistants ou plus faibles.

Author: Service national du Récit de l’univers social

Regardez aussi (avec un regard critique !) cette vidéo plus ancienne du RECITUS en 2013, qui peut utiliser des textes et des images différents :

 
 


Important concepts and big ideas:

Trade Network – réseau de échanges
Adapt to the environment – S’adapter à l’environnement

Anglais (If available)