[Texte adapté de l’original, sous licence CC BY-NC-SA 2.5 CA]

Une terre et un climat pour cultiver
Les Iroquoiens habitaient sur les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs. La terre fertile et le climat continental humide sont parfaits pour l’agriculture. Les Iroquoiens cultivaient surtout le maïs, les courges et les haricots. Ces plantes étaient appelées les trois sœurs. Les petits fruits comme les bleuets, les fraises et les framboises poussaient aussi. Il y avait beaucoup de plantes qui étaient utiles pour fabriquer des médicaments.

De l’eau, des forêts et des animaux
De nombreux cours d’eau comme des rivières étaient très pratiques pour se déplacer en canot. Les Iroquoiens y retrouvaient aussi des poissons et des tortues. Différentes espèces d’arbres boisaient les forêts : le bouleau, le chêne, l’orme, le sapin et le pin. Les forêts étaient mixtes parce qu’on y trouvait des feuillus (comme le bouleau) et des conifères (comme le sapin). Des castors, des cerfs, des ours et des loups habitaient aussi sur le territoire des Iroquoiens.

Des ressources naturelles pour vivre
Toutes ces ressources naturelles permettaient aux Iroquoiens d’avoir à manger, d’avoir des vêtements, d’avoir un endroit pour habiter, de pouvoir se guérir et de pouvoir s’amuser.

Auteur:  Service national du Récit de l’univers social

* fertile : adjectif pour dire qu’une terre est bonne pour l’agriculture.

Voir aussi :
De la bouillie de maïs au menu

Teachers access:
– SMARTBoard tools for the Iroquois – Cycle 2 (Gr. 3) for more images and activities.

 


Important concepts and big ideas:

Sustainability – Une approche durable
Rich in resources – Riche en ressources
Sustainable land use – Utilisation soutenable des terres
Vegetation – Végétation
Adapt to the environment – S’adapter à l’environnement
Transportation routes – voies de transport

 

 

Anglais if available (si disponible)