Régulièrement, les hommes du village participaient à la mita. Cela veut dire que tous les hommes du village devaient travailler pour le chef du village, qu’il nommait le Kuraka. Ils réparaient les routes, ils collectaient des fruits et légumes pour les temples et ils nettoyaient le village. En échange de leur travail, le Kuraka donnait des terres à toutes les familles selon leurs besoins.

Sur ces terres, les habitants pouvaient cultiver des fruits et des légumes. Ils pouvaient aussi élever les lamas. Ensuite, certains biens et certains produits agricoles étaient redonnés à ceux qui en avaient besoin.

Des habitants avaient besoin de certains biens ou aliments parce qu’ils étaient malades, que leurs récoltes avaient été mauvaises ou qu’ils ne pouvaient pas fabriquer ou cultiver un produit dans leur région. Aussi, certains habitants n’étaient pas des paysans, c’est-à-dire qu’ils travaillaient à d’autres tâches comme les artisans.
Comme ils ne cultivaient pas les champs, ils recevaient des agriculteurs ce dont ils avaient besoin pour nourrir leur famille.

* artisans : personne qui fabrique des objets

Auteur : Alexandre Lanoix | Version originale sur RECITUS

Anglais if available (si disponible)