Le gouvernement et la société incas étaient dirigés par l’empereur, qu’on appelle le Sapa Inca. Son autorité était absolue, c’est-à-dire qu’il décidait de tout. Il n’avait pas besoin de consulter quelqu’un ou d’obtenir un consensus pour prendre une décision. Les décisions du Sapa Inca étaient appliquées par les fonctionnaires, les prêtres et les gouverneurs. La société inca était un peu comme une pyramide. Le Sapa Inca était tout en haut. Ensuite, chaque couche de la société sous lui appliquait ses décisions. C’est ce qu’on appelle une société hiérarchisée.

Le Sapa Inca s’occupait de faire régner l’ordre et la justice, mais il s’occupait aussi de distribuer les biens dans l’empire pour que tous les habitants aient ce dont ils avaient besoin pour vivre. Lorsqu’un Sapa Inca mourait, on choisissait son successeur parmi ses fils. C’était généralement le fils aîné qui devenait le nouvel empereur.

Une société théocratique
La société inca était théocratique, c’est-à-dire que le chef du gouvernement et le chef de la religion étaient la même personne, le Sapa Inca. Cela veut aussi dire que le Sapa Inca pouvait prendre toutes les décisions qui concernaient la société en fonction de ses croyances religieuses. Dans ce genre de gouvernement, la religion était présente partout dans la société et elle influençait la prise de décision.

* consensus : accord, entente entre plusieurs personnes. (recitus)
* successeur : personne qui remplace l’empereur
* aîné : le plus âgé d’une famille

Auteur : Alexandre Lanoix | Version original sur RECITUS

Anglais if available (si disponible)